Contraception : le préservatif féminin va -il être remboursé ?

Publié le : 25 novembre 20214 mins de lecture

D’après Marisol Touraine, la Ministre de la Santé, l’économie va se dénombrer environ vingt centimes d’euros à chaque boîte pour convaincre les jeunes et les plus de 16 ans à bien se protéger. Car le gouvernement veut réduire le montant des préservatifs pour insister sur leur utilité dans le combat contre le VIH SIDA. Voulez-vous savoir si le préservatif féminin sera-t-il remboursé ?

Des préservatifs féminins seront bientôt remboursés par la Sécurité sociale

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a déclaré, le remboursement de quelques préservatifs féminins sur prescription médicale, pour mieux combattre contre le SIDA.
Le gouvernement est venu afin de dévoiler un coup d’évaluation pour vaincre le sida. Agnès Buzyn, la convive de France Inter le mardi 27 novembre, a déclaré le paiement de préservatifs sur traitement médical, depuis le 10 décembre 2018. Elle a indiqué que ce remboursement touchera un signe particulier, qui pourra être ordonné par les docteurs sans préciser lequel.

Les raisons de ce remboursement de préservatifs féminins

Tout le monde pourra en ce moment, quant à l’âge de jeune ou quand il existe des risques particuliers, ou pas encore, quand vous êtes une femme ou quand vous êtes un homme, aller voir votre docteur et obtenir des préservatifs remboursés sur prescription médicale.

Le but de cette évaluation est de diminuer la transmission de nouveau séropositif de VIH. En ce qui concerne la ministre, « à peu près 6 000 nouveaux cas » sont connus chaque année. Et les jeunes sont majoritairement touchés. Car autour de 750 à 1 000 nouveaux cas sont découverts chez les plus de 16 ans, qui utilisent parfois le préservatif pour leur première baise, mais pas dans les rapports sexuels qui la suivent.
La Ministre a souligné qu’en matière du combat contre le VIH/SIDA, le préservatif féminin, c’est quasiment décisif. « À cette considération, le gouvernement veut fournir un signal fort que leur montant va réduire. Au lieu d’élever au début de janvier comme cela était su, le pourcentage de TVA qui leur est pratiqué va diminuer de 8 à 5,5 %. »

La réduction de remboursement est une chance de plus

Ces préservatifs féminins pourront surtout être ordonnés pendant les consultations de partialités gratuites pour les ados entre 15 et 17 ans. D’ailleurs, Agnès Buzyn précise que c’est un excellent lieu pour ordonner ces préservatifs féminins et pour faire que les ados passent l’éminence de l’achat. Sachez qu’un individu séropositif sur deux a abandonné de concevoir des enfants. Et elle ajoute également que c’est un atout en plus. Une chance pour les docteurs d’en parler avec les séropositifs et les jeunes, mais également une chance pour les autres d’avoir accès à quelque truc de cher pour eux. Obligés à acheter des préservatifs à quatre ou cinq euros, cela a un grand coût pour un adolescent »

Plan du site